Mouvements syndicaux

MOUVEMENTS SOCIAUX SYNDICAUX MAGHRÉBINS
 
a) Syndicats dans l’espace Maghrébin, Quelle stratégie de luttes communes ?
 
L'organisation syndicale a pendant longtemps constitué ses lignes de défense à partir du lieu de travail, que ce soit l'usine, le chantier ou l'institution. Chacun de ces lieux jouissant, en règle générale, d'une relative autonomie, il était normal que les travailleurs établissent leurs stratégies en fonction de ce qui leur apparaissait comme le lieu où, normalement, se prenaient les décisions et étaient arrêtées celles susceptibles d'avoir des impacts sur leur vie. Le mouvement de fond qui conduit aujourd'hui à une mondialisation et à une internationalisation, en même temps qu'à une diminution des lieux de décision est, semble-t-il, irréversible. Il va s'accélérant, consacrant la mainmise du secteur financier spéculatif sur l'ensemble de la vie économique. Tous ces éléments ont chambardé complètement la manière privilégiée par les travailleuses et les travailleurs pour faire reconnaître leurs droits.
Le syndicalisme continuera de se heurter à un monde où les normes internationales du travail n'ont aucun caractère contraignant. L'OIT n'a pas le pouvoir d'imposer le respect de ses conventions aux Etats qui les signent. Le syndicalisme mondial tente d'exploiter au mieux les maigres outils dont il dispose pour moraliser quelque peu l'activité des firmes multinationales.
La multiplication des passerelles entre le monde syndical et celui des ONG, peut faire converger des énergies naguère dispersées. Mais, cela implique aussi de tourner la page d'un syndicalisme qui a "trop longtemps dissocié le national de l'international".
Lors de la rencontre de Bouznika2, les syndicats marocains, algériens, tunisiens et mauritaniens ont déclaré leur volonté de reconstruction du mouvement syndical sur la base de la solidarité inter-maghrébine et la mise sur pied d’un Forum Social Syndical Maghrébin. Un comité marocain a été mis en place pour le suivi de ce processus ;
 
Il serait opportun de prospecter les pistes de travail et de mobilisation commune et concertée à l’échelle du Maghreb et d’identifier des priorités d’action concrètes ainsi que les conditions de leur mise en oeuvre.
 
b) les mouvements sociaux maghrébins face aux conséquences des politiques néo-libérales:
 
Cherté de la vie, privatisations des services publics de base, démocratie locale, répartition équitable des richesses, les droits à la dignité et l’égalité des chances
 
c) Travail de proximité au Maghreb, contraintes et défis à relever.
 
Les associations de quartiers, constituent un outil privilégié qui permet aux populations d’apprendre le fonctionnement démocratique et la gestion de la chose publique locale. C’est aussi le cadre de formation et d’émergence de nouvelles élites populaires qui seront amenées à renforcer le processus de construction du Maghreb des peuples.
Cet espace Maghrébin connaît déjà une réalité sociale de plus en plus complexe et soumise à des forces économiques mondiales dont personne ne semble avoir de prise directe. Les militants/es de terrain, qui travaillent auprès de personnes qui subissent de plein fouet les conséquences néfastes d’une mondialisationsauvage, voient se développer l’exclusion, la pauvreté, le travail précaire.
Comment les organisations de proximité oeuvrant dans les différentes régions du Maghreb, peuvent elles renforcer leurs liens et échanger sur leurs expériences dans l’optique d’accompagner les citoyens et citoyennes à s’approprier la gestion des affaires de leur quartier, de leur ville et participer activement à la construction du Maghreb des peuples ?
L’assemblée organisée à BOUZNIKA 2 à abouti a la mise en place d’une commission sur le travail de proximité. Elle aura à garantir un suivi des conclusions de cette assemblée.
 

Mouvements sociaux Maghrebins
Nous trouvez sur Facebook