Jeunes, cultures et médias

JEUNES, CULTURE ET MÉDIAS
 
Le système médiatique et la culture sont déterminants dans la phase actuelle de la mondialisation néolibérale en tant que vecteurs idéologique de cette mondialisation. Il jouent un rôle important et tendent à influencer particulièrement les comportements de la jeunesse. Ainsi à travers une culture de masse diffusée tous azimut via les canaux médiatiques (nouveaux et anciens) ceux-ci influent sur la perception du monde qui nous entourent et affaiblissent notre capacité à construire une pensée critique sur notre environnement et les événements quotidiens, manipulés selon les intérêts de ceux qui ont le pouvoir. Ouverts aux investisseurs nationaux et/ou étrangers, les médias tendent vers une privatisation/concentration et une marchandisation croissante. Le Maghreb n’est pas épargné par cette tendance mondiale ce qui nécessite la réflexion, la construction et le développement de stratégies alternatives pour une démocratisation de l’accès à l’information dans notre région. Face à cette réalités les mouvements culturels et « Internet » animés par essentiellement des jeunes sont de plus en plus dynamique dans la région. Organisés en groupes de musique ou en collectifs informels, ces mouvements sont autant d’indicateurs d’une volonté de prise de parole des jeunes, s’adressant à d’autres jeunes et au reste de la société. Ces jeunes revendiquent ainsi leur droit à la parole pour remettre en cause la culture dominante, et dénoncer ce qu’ils considèrent comme inacceptable.
Ils agissent de la sorte sur les valeurs véhiculées par d’autres jeunes. Ils sont ainsi, en train de positionner leur résistance créative en tant que force de mobilisation et de proposition alternative dans une reformulation du rapport du jeune citoyen au politique via les nouveaux médiums de communication.
Toutefois en l’absence d’une plateforme et d’agendas communs et face aux « forces du marché » et de l’idéologie dominante, ces mouvements restent isolés et avec un impact limité sur leur environnement.
 
De même ceux-ci sont menacés de récupérations multiples et de banalisation notamment en raison de la pression sociale, politique, économique et la faiblesse ou l’inexistence d’actions d’accompagnements et de parrainages de la part de la société civile.
La culture et les médias représentent donc un enjeu fondamental dans la construction d’un Maghreb des peuples, et la culture et la presse alternative un moyen de rapprochement entre ces peuples.
 
a) l’offensive médiatique et culturelle néolibérale et aliénation de la jeunesse maghrébine
 
La médiatisation croissante des sociétés maghrébines, l’apparition et la diffusion de nouveaux média, le bombardement quotidien d’informations contradictoires provoquent un ensemble de conséquences pour nos sociétés. La perte de repères et l’intériorisation par la jeunesse d’un ensemble de comportements notamment le consumérisme, banalisation de la violence et l’individualisme n’en sont que les aspects les plus visibles.
Ainsi, cette thématique proposée au programme du FSMaghreb nous invite à réfléchir plus en profondeur sur cet état des faits dans l’optique d’en prendre la juste mesure et d’en tirer les conclusions qui s’imposent en tant qu’acteurs sociaux. Les portes d’entrée proposées pour cette thématique sont :
· l’économie des médias au Maghreb dans leurs liens avec le capital international (les chaînes satellitaires, les radios et télévisions privées, les relations avec les multinationales, la publicité…)
· l’idéologie dominante véhiculée à travers les appareils idéologiques capitalistes néolibéraux des médias dominants instrumentalisés par les régimes en place (terrorisme, intégrismes, violence, Sahara,
Tamazight…)
· l’éthique et les valeurs véhiculées par les médias de la région (individualisme, consumérisme, islamisme…)
· le juridique à travers les codes de la presse et les libertés de la presse dans la région
Ces différentes questions seront traitées lors d’un séminaire qui servira à établir et approfondir le diagnostic de ces questions tout en discutant des propositions et des stratégies les concernant. Ce qui préparera l’approfondissement de la discussion lors des ateliers proposés :
· les médias alternatifs : réalités et perspectives au Maghreb : les blogs ; les sites ; les radios associatives/web radios ; les webzines ; les listes de diffusions ; la presse indépendante ; youtube,
facebook…
· la résistance électronique au Maghreb quel programme quelles articulations ? le piratage informatique, la désobéissance civile électronique ; les réseaux d’informations alternatifs, le logiciel libre
 
b) Jeunes et culture de la paix et de la tolérance au Maghreb :
 
Confrontés à la mondialisation néolibérale et à sa violence quotidienne autant aux niveaux économique qu’idéologique et politique, les jeunes maghrébins sont appelés à relever le défi de la diffusion de la culture de la paix et de la tolérance. La culture et les médias peuvent être des moyens efficaces pour la diffusion de celles-ci. Ce séminaire tentera de faire le point sur les politiques suivis dans les pays du Maghreb pour la définition de la culture de la paix et de sortir avec une réflexion sur les actions à entreprendre pour diffuser une culture de paix et de tolérance.
 
c) culture de la résistance et résistances culturelles au Maghreb
 
Face à l’uniformisation du monde via la culture, les résistances s’organisent et la culture de la résistance se propage. Ce thème tente à travers 3 ateliers à faire émerger une réflexion collective et des pistes d’actions concrètes :
 
· musique et résistance : une comparaison intergénérationnelle et nouveaux espaces
· politiques culturelles et patrimoine dans les pays du Maghreb
· écriture de l’histoire et langues nationales au Maghreb
 

Mouvements sociaux Maghrebins
Nous trouvez sur Facebook